Digitalisation Technologie

Les 6 catalyseurs du Cloudsourcing

Ces dernières années, l’apparition de solutions d’externalisation RH hébergées dans le Cloud a donné un coup d’accélérateur à l’innovation dans le domaine des ressources humaines. Le Cloudsourcing, ou infogérance dans le Cloud, va encore renforcer cette tendance.

Avec l’externalisation, les processus RH se sont simplifiés et standardisés. Les concepts SaaS (Software as a Service) et BPaaS (Business Process as a Service) ont généré des opportunités encore plus intéressantes : innovation permanente, infrastructure partagée et unification de plates-formes technologiques globales, pour ne citer que celles-là.

Armée de solutions et de services Cloud variés, la fonction RH a désormais les moyens de réagir rapidement et de soutenir l’expansion internationale des entreprises et adresser la complexité grandissante liée à ce type de développement. Autrement dit, les processus RH peuvent aujourd’hui être gérés de façon plus souple et plus économique.

Le Cloudsourcing associe les deux tendances évoquées plus haut (externalisation des services, recours au Cloud), offrant ainsi une réponse aux développements et aux défis technologiques et économiques actuels.

Grâce au Cloudsourcing, la gestion transactionnelle des RH peut évoluer vers un mode plus stratégique, générant au passage de la valeur ajoutée pour les directions générales, les managers et les salariés.

Alight I NGA HR identifie 6 défis technologiques et économiques auxquels le Cloudsourcing permet de répondre :

1. Consumérisation de la technologie

L’époque où le département informatique était seul maître à bord du navire technologique n’est pas si lointaine. Néanmoins, l’avénement de la technologie Cloud a totalement rebattu les cartes.

Les RH sont désormais aux commandes et peuvent faire valoir leurs besoins et les solutions identifiées pour y répondre, tant d’un point de vue fonctionnel (facilité d’utilisation, prise en compte des meilleures pratiques), que technologique.

D’autre part, la majorité des salariés peut utiliser ces services dans le Cloud pour mettre à jour directement certaines informations, ce qui facilite les manières de travailler et de communiquer.

Dans un environnement professionnel, nous trouvons donc normal de bénéficier de plus de vitesse et de précision quant aux flux d’information, et d’accéder aux données qui nous sont nécessaires pour prendre des décisions.

2. Les RH passent au numérique

La génération actuelle de salariés maîtrise le numérique et veut accéder directement aux services et autres modules de gestion RH. Le déploiement de solutions Cloud leur permet de jouer un rôle actif dans la gestion de leur carrière, notamment en leur permettant d’avoir accès à leurs données personnelles (qu’ils peuvent également modifier).

La fonction RH doit donc devenir le partenaire stratégique de la Direction, comme des salariés. C’est à cette condition qu’elle va générer de la valeur pour l’entreprise, puisqu’elle pourra alors gérer des processus conformes et transparents au niveau mondial.

3. Incertitude économique

Avec l’incertitude économique notamment causée par la récente crise sanitaire mondiale, les entreprises sont de plus en plus contraintes de justifier leurs dépenses. Logiquement, l’IT et les RH sont des postes budgétaires particulièrement scrutés.

L’externalisation des processus opérationnels RH sur des plates-formes Cloud limite les coûts d’acquisition et de déploiement des technologies, et apporte aux entreprises la flexibilité nécessaire pour s’adapter à un monde professionnel qui change, notamment en transférant les investissements de la catégorie CAPEX à OPEX.

4. La mondialisation poursuit sa marche

De plus en plus d’entreprises ont leurs effectifs répartis dans plusieurs pays et continents. Pour des raisons de conformité et/ou de performances, une supervision globale est donc nécessaire.

Les solutions Cloud tissent une sorte de maillage entre ces salariés disséminés dans le monde, et leur offre une plate-forme et une assistance technologiques similaires. En associant technologie et services RH externalisés, les entreprises peuvent garantir l’uniformité globale et la conformité des processus.

5. Réduction des effectifs

Avec le vieillissement de la population mondiale, la pénurie de compétences essentielles aux entreprises risque de s’accentuer. Même si la fonction RH peut élaborer une stratégie et piloter les processus, la gestion des talents est une responsabilité que se partagent les responsables RH et l’équipe de direction,

L’association de plates-formes Cloud et de processus RH externalisés permet de gérer les talents dans différents pays, cultures et langues.

6. La montée en puissance de l’analytique et des données

La conjoncture économique nous confronte à de véritables défis. Il est donc essentiel que nous parvenions à interpréter convenablement les données RH, de même que la complexité accrue impose à la fonction RH de trouver des solutions performantes et de s’appuyer sur des faits pour prendre des décisions.

Pour pouvoir exploiter les données, il est vital que les professionnels RH puissent y accéder et les intégrer dans leur réflexion. Les rapports et l’analytique RH sont des outils importants. Rappelons aussi que les responsables RH, les managers et les salariés doivent pouvoir accéder à certains de ces rapports.

D’un point de vue stratégique, il est donc impératif de disposer d’une solution globale et uniforme.

Le Cloudsourcing

Flexibilité, exactitude, conformité, facilité d’utilisation, rentabilité ou encore portée globale… autant de besoins opérationnels auxquels les technologies Cloud apportent une réponse simple. Le Cloudsourcing offre également des avantages spécifiques non négligeables : standardisation des processus RH, mobilité accrue, gain de temps, qualité et intégration améliorées des données.

Notons qu’il est toujours possible d’adopter une transition progressive vers le Cloud afin de ne pas jeter aux orties les investissements précédents. Il existe en effet des architectures hybrides permettant d’associer les solutions Cloud à la technologie déjà à l’œuvre sur site.

Pour conclure, n’oublions pas que, bien choisi, le partenaire ne va pas se contenter d’indiquer à l’entreprise la bonne solution à adopter. Il va également en assurer le déploiement et le fonctionnement au quotidien de manière optimum et, dans bon nombre de cas, également se charger de la gestion de certains processus, tels que la paie, par exemple. La fonction RH peut donc, plus que jamais, jouer le rôle stratégique dont les entreprises du 21e siècle ont le plus grand besoin.